Menu

Franco Suisse Bâtiment Antony

Promoteur immobilier

Cette société n'a pas encore de description.
C'est votre société ?
Contactez-nous pour enrichir votre E-Vitrine et répondre aux avis de vos clients.
1/5

2 avis

Tous les avis sont lus et contrôlés par notre équipe de modération. Les avis sont enregistrés dans un registre public et infalsifiable ( Blockchain) depuis le 8 octobre 2019.
P

Proche de l’escroquerie

Logement livré
Appart livré en Mars 2019 dans un état immonde, plus de 80 réserves en plus d’être sale... Déjà gros pour des prestations annoncées « haut de gamme ». 1 an après je continue de découvrir de nouvelles malfaçons : murs pas droits, infiltration d’humidité, fenêtres de mauvaise qualité... Impossible de retrouver le nom de la responsable du projet, mais il y aurait beaucoup à redire sur son professionnalisme.
Publié le 27 Avril 2020
Conformité
Respect des délais
Qualité livraison
Gestion
Suivi / conseils
Disponibilité / Réactivité
J

D'une expérience personnelle à la création d'une association de victimes !

Logement livré
Avec les résidences "Villa Felicia" à Fontenay-le-Fleury (Yvelines) et "Villa Diana" à Chaville (Hauts-de-Seine), le promoteur-constructeur "Franco Suisse" a atteint des sommets d’inexcellence dans le bâti et d’inélégance dans sa relation clientèle. Conséquence : une Association inter-résidentielle des victimes de Franco Suisse (AIVFS) ayant son siège 9 rue des Petits Bois à Chaville (92370) a officiellement vu le jour en octobre 2017, notamment pour aider les candidats à l'acquisition d'un appartement chez ce constructeur à orienter au mieux leur choix. Depuis lors, les rapports entre la direction générale de "Franco Suisse" et les maires des départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines se sont tendus. Certains élus hésitent à délivrer des permis de construire à ce promoteur, devinant les difficultés auxquelles ils seront par la suite confrontés dans leurs relations avec les futurs occupants de résidences vouées à subir non-façons, malfaçons, non-conformités et autres vices cachés. Pour vaincre leurs réticences, "Franco Suisse" peut aller jusqu’à user de l’enveloppe "transactionnelle" : tel a été le cas récemment à l’égard du maire de La Garenne-Colombes, par ailleurs chef hypermédiatisé des urgences de l’Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) à Paris, qui a pu ainsi empocher quelque 100.000 (cent mille) euros. Mais "Franco Suisse" pratique également le discours contradictoire, écrivant à certains élus : - avoir tiré les enseignements des résidences livrées de 2012 à 2014 ; - avoir livré depuis lors des « résidences bénéficiant d’une meilleure conception et d’une prescription améliorée, gage de qualité et de pérennité ». Ainsi, en 2020, renonçant enfin à ce déni de réalité dans lequel ses dirigeants semblaient s’être définitivement installés, "Franco Suisse" : - reconnaît, rétrospectivement, avoir sacrifié plusieurs de ses réalisations, omettant d’indiquer l’état d’abandon dans lequel les victimes de son incurie ont été laissés ; - affirme s’être amendé, au mépris des témoignages accablants d’acquéreurs d’appartements situés dans les résidences les plus récentes. L’AIVFS puisera ses prochains adhérents chez les auteurs sincères de commentaires ultra-positifs déposés sur certains réseaux : ils ne tarderont pas à déchanter et à alimenter la volumineuse rubrique des actions en justice dont "Franco Suisse" a été l’objet (toutes perdues, à une exception près) !
Publié le 20 Avril 2020
Conformité
Respect des délais
Qualité livraison
Gestion
Suivi / conseils
Disponibilité / Réactivité

Contact
Site internet
Adresse du professionnel
Franco Suisse Bâtiment
138-140 avenue Aristide-Briand
92164 Antony