Menu

Vivre sur une péniche, pas toujours un long fleuve tranquille

Article du 14/04/2018

Habiter sur l’eau, voilà une idée originale qui effleure parfois les amoureux de l’eau. Avant de se jeter à l’eau, mieux connaître tous les tenants et les aboutissants. Car même si les péniches se multiplient le long des quais, la vie n’y est pas toujours simple.

Péniche

Vivre sur une péniche, pas toujours un long fleuve tranquille

Habiter sur l’eau, voilà une idée originale qui effleure parfois les amoureux de l’eau. Avant de se jeter à l’eau, mieux connaître tous les tenants et les aboutissants. Car même si les péniches se multiplient le long des quais, la vie n’y est pas toujours simple.

Les attraits de la vie sur une péniche

L’un des avantages les plus cités est sans doute le charme inhabituel d’un tel lieu de vie, au milieu de la nature. Les seuls bruits sont le vent dans les feuilles, les chants d’oiseaux et, bien sûr, le clapotis de l’eau.

Est ensuite très prisé, comparé à un bateau ou à un appartement, le large espace de vie

Sont également cités, pêle-mêle, la fin des problèmes de copropriété et de voisinage (au contraire, les voisins sont très solidaires), un prix d’achat très bas (de l’ordre de la moitié d’un bien immobilier de même surface, sans frais de notaire), la centralité (du moins à Paris, à Bordeaux ou à Lyon), une superbe terrasse au bord de l’eau. Bref, des vacances permanentes.

Les 3 choses à vérifier avant d’investir dans une péniche

Ces nombreux attraits ne parviennent pas à effacer quelques inconvénients, à prendre en compte lors de l’achat d’une péniche. Il faudra notamment penser à l’entretien de la péniche et à son amarrage.

Les autorisations de naviguer, comme sur la route

Il ne suffit pas de porter une marinière et une casquette pour se prétendre marinier. Dès lors qu’une péniche est amenée à naviguer, elle doit être préalablement immatriculée et le marinier doit passer son permis de naviguer (capacité de piloter une péniche) et disposer du permis de navigation de la péniche (autorisation de mettre la péniche à l’eau. Le premier s’obtient après passage des examens de code de la navigation et de conduite d’une péniche. Le second est délivré après visite de contrôle de la péniche en cale sèche.

Où amarrer le bateau

En théorie les lieux où amarrer une péniche ne sont que de simples places de stationnement, dont l’occupant n’est pas propriétaire… Ce droit de stationnement peut coûter 500 ou 600 euros par mois. Pour en bénéficier, il faut signer une convention d’occupation du domaine public fluvial. Mais en pratique, les places sont rares, et de longs mois de patience ne permettent pas toujours d’atteindre le Saint Graal. Mieux vaut, quand c’est possible, acheter une péniche sur son emplacement, car si celui-ci est théoriquement incessible, dans la réalité, les gestionnaires renouvellent fréquemment les emplacements des bateaux.

Parallèlement, les péniches sont soumises à certaines taxes comme la taxe fluviale. S’agissant d’une péniche navigante, la taxe foncière ne s’applique pas et le code des Impôts exonère de taxe d’habitation les péniches, dès lors qu’elles ne sont pas affectées exclusivement à l’habitation ou si elles ne sont pas amarrées à un point fixe. 

Les coûts cachés

Le prix d’achat d’une péniche est très bas, comparé au prix de l’immobilier. Elle peut s’acquérir pour environ 1000 euros le m² en province et 3 à 5000 euros le m² à Paris. Il ne faut pas oublier cependant les coûts qu’engendre l’entretien.

Le seul fait de sortir la péniche de l’eau pour la mettre en cale sèche peut coûter5 à 10 000 euros. La loi l’impose tous les 10 ans, pour une vérification de la coque. S’ajoutent les frais de nettoyage, peinture, etc. (3500 à 4000 euros), le plan de sondage décennal (plus de 1000 euros) et les réparations diverses, notamment des dégâts de la corrosion (pouvant aller jusqu’à 30 ou 40 000 euros s’il faut refaire le fond). Pour éviter ces frais de réparation importants, il existe deux solutions :

  • sortir le bateau de l’eau tous les 5 ans, une peinture plus régulière évitant les dégâts liés à la corrosion,
  • emmener sa péniche en Belgique pour la « révision » (les coûts sont beaucoup moins élevés).

Les heureux propriétaires d’une péniche auront tout intérêt à rejoindre une association ou un forum de mariniers pour obtenir les meilleurs conseils. Mais avant de passer les écluses, il ne faudra pas oublier que même à quai, la péniche peut tanguer. 

Potrait
Rédigé avec par Justine - Rédactrice

Sur le même thème

Avis clients

Sergic Compiègne Sauvage Compiègne

MUST
prise en compte des souhaits évoqués, visites en lien avec les vœux...

Sergic Béthune

Toujours à l'écoute, se bat pour ses clients, toujours disponible personnellemen
Très satisfait de Mme G personne très attentive aux besoins de ses clients....

Sergic Béthune

Super RAS je recommande
J'ai découvert l'agence fin surtout Catherine par le biais de Facebook d'une...
Quelques sociétés sur immodvisor :
FONCIA Timbal CarmauxFONCIA Talensac NantesFONCIA T945 Property Management AntonyFONCIA Sovim LimogesFONCIA Sovim LimogesFONCIA Solonim NancyFONCIA Sologat ThionvilleFONCIA Sogival MiribelFONCIA Sogiv ArzonFONCIA Sogim GardeFONCIA Sogim ToulonFONCIA Sogica Grasse