Menu

Comment faire son compost en appartement ?

Article du 06/04/2018

En appartement, il paraît quasi impossible de passer au zéro déchet. Les déchets ménagers, pourtant, peuvent être facilement éliminés par compostage. Si la pratique est courante chez les propriétaires de maisons avec jardin, il faut bien reconnaître qu’elle l’est moins en immeuble résidentiel. Nous avons donc choisi de dérouler ici la méthode pour pratique le compostage en appartement.

Compost

Comment faire son compost en appartement ?

En appartement, il paraît quasi impossible de passer au zéro déchet. Les déchets ménagers, pourtant, peuvent être facilement éliminés par compostage. Si la pratique est courante chez les propriétaires de maisons avec jardin, il faut bien reconnaître qu’elle l’est moins en immeuble résidentiel. Nous avons donc choisi de dérouler ici la méthode pour pratique le compostage en appartement.

Le compostage, pour éliminer ses déchets ménagers

La méthode est simple : il suffit d’un bac avec un réceptacle et un couvercle. Il existe des bacs prêts à servir, mais leur prix peut s’avérer assez élevé. Aussi, nous avons retenu la méthode DIY :

  • un pot de fleur en terre,
  • une soucoupe comme réceptacle,
  • une autre soucoupe, plus grande, comme couvercle.

Pour un compost réussi, inodore et rapide, il est indispensable de sélectionner et équilibrer les intrants :

  • ni viande, ni aucun déchet animal qui, en se décomposant, amèneraient de mauvaises odeurs,
  • pas d’oranges ou citrons, trop acides pour un bon terreau,
  • pas de déchets trop durs, comme la peau de l’avocat ou les épluchures d’oignon, qui ne se décomposent pas facilement,
  • les non dégradables : plastique, métal, tissu synthétique, litière, couches de bébé, etc. 

Un compost très accueillant

Hormis ces quelques exceptions, tous les déchets ménagers vont dans le compost.

Il est ainsi possible d’y jeter les papiers absorbants et les mouchoirs usagers, le marc de café et le thé, les coques de fruits secs et les coquilles d’œufs, et les morceaux de carton.

S’y retrouveront également avec bonheur les épluchures de légumes et de fruits, même s’ils ont des graines. C’est toujours amusant de s’apercevoir qu’un pied de tomates pousse dans le même pot que le ficus, simplement parce que les graines jetées dans le compost ont germé dans le terreau ajouté à la plante.

Les bouquets fanés, les tailles des plantes d’intérieur et tous les autres déchets verts de la maison seront aussi les bienvenus.

Le carton et le journal, coupés en petits morceaux, seront aussi ajoutés au compost. En effet, ils permettent d’assurer l’équilibre entre azote et carbone et de réguler l’humidité. Il ne faudra cependant pas oublier, au début, d’humidifier le carton et les déchets.

Quel délai pour un bon terreau ?

Dès la première semaine, le compost va se décomposer et laisser s’écouler un jus appelé « thé » qui servira pour l’arrosage des plantes décoratives ou du potager d’intérieur. Il doit être préalablement mélangé à de l’eau, à raison d’un quart de jus pour trois quarts d’eau.

Si le compost est bien équilibré, le terreau se formera en trois ou quatre semaines environ. Dans le cas contraire, c’est que le compost est mal équilibré. Il existe alors plusieurs solutions pour l’aérer :

  • en le brassant et en l’arrosant régulièrement s’il est trop sec,
  • en perçant des trous dans les parois verticales du pot,
  • en ajoutant des vers de terre.

La lombriculture, on tente ?

L’Eisenia fetida (ou verre de fumier) et l’Eisenia andreï (ver de Californie) sont deux espèces qui se plaisent très bien dans le compost d’appartement. Ils sont assez petits, et donc moins rebutants que ces gros vers de terre que l’on peut voir dans les jardins. Mais leur intérêt majeur est qu’ils vont grignoter chaque jour l’équivalent de leur poids en déchets. Cela permet d’aérer le compost de manière tout à fait naturelle, sans avoir à ajouter des produits chimiques, ni à se salir les mains pour brasser le compost. La seule limite est qu’il faut absolument que le pot laisse passer l’air pour que les petites bêtes puissent respirer. Il n’y a finalement que des avantages à installer des vers dans le composteur. Ils réguleront le compost et permettront d’obtenir un bon terreau plus rapidement.

Le composteur trouvera facilement sa place dans une grande cuisine ou sur la partie la plus fraîche d’un balcon. Un bon moyen pour renouveler le substrat de ses plantes d’intérieur de façon plus régulière.

Potrait
Rédigé avec par Justine - Rédactrice

Sur le même thème

Avis clients

Vousfinancer Mâcon

Très bonne écoute dynamique, mais délai dépassé d'un mois
L'accueil aussi bien à Macon qu'à Bourg-en-Bresse était très bon, dynamique....

Vousfinancer Béthune

Au top
Services et conseils vraiment au top pour notre premier achat, toute les...

Vousfinancer Bollène

Totale satisfaction
Accompagnement sans faille et très professionnel. Sympathie et bonne humeur...
Quelques sociétés sur immodvisor :
Voltaire Immobilier Ferney-VoltaireLaforet Immobilier - T.c. Immobilier AncenisCercle Entreprise MoulinsIAD France - Eric Perrot LyonMauguio 2000 MauguioSquare Habitat Centre Loire NeversLaroze Patrimoine Conseils RoanneBc2E-Sodiag Champigny-sur-MarneSpy Réseau D'agences Immobilières Mesnil-EsnardMaisons Vertes De L'aude Villeneuve-lès-BéziersCuisines Références | Sable S/ Sarthe Sablé-sur-SartheHabitat Concept Saint-Ouen-l'Aumône