Menu

Maison du futur, la maison connectée et basse consommation

Article du 03/08/2017

Les nouveaux logements sont de plus en plus confortables et la domotique n’y est pas pour rien. Comment s’imaginer alors la maison du futur ? Ressemblera-t-elle à nos maisons d’aujourd’hui ou bien sera-t-elle encore plus confortable ? Quelques pistes pour laisser aller son imagination.

La maison du futur

Une maison connectée, sans aucun doute

La maison du futur sera bien entendu connectée, tant il est vrai que tout se connecte, aujourd’hui. Les volets électriques peuvent être ouverts et fermés à distance. Le chauffage peut être également connecté et la maison arriver à température idéale juste pour le retour du héros. Les lumières peuvent être réglées de façon à donner l’impression qu’il y a toujours quelqu’un dans la maison, aux heures habituelles, même pendant les vacances des propriétaires. Les smartphones sont de véritables télécommandes à distance pour tout gérer dans la maison. Du Wi-Fi, des caméras, et la maison entière peut être sous surveillance de son occupant sur son téléphone portable. Uniquement pour se protéger des voleurs, bien sûr, car pour la femme de ménage, c’est interdit par la loi.

Des objets multifonctions

La société Awox a développé des ampoules qui se connectent sur le smartphone pour diffuser de la musique, grâce à des enceintes intégrées. Le frigidaire est capable non seulement de conserver la nourriture, mais aussi de la commander et, si besoin, de se connecter à son réparateur. Le miroir connecté de la salle de bains est capable d’afficher la météo ou l’horoscope et de lire les vidéos de Youtube.


L’intelligence artificielle au service de l’habitation

Les innovations sont de plus en plus développées en la matière et la maison du futur ne pourra pas se passer de l’intelligence artificielle. Les premiers assistants virtuels sont déjà là pour nous aider à résoudre les problèmes, parmi lesquels les pannes domestiques, grâce à un bot utilisant des systèmes de type « Whatsapp », peuvent être réglées en urgence. Inutile de courir après un plombier, l’assistant virtuel s’en charge, du diagnostic à la réalisation du devis, sans déplacement préalable.

La plupart des objets connectés apprennent les habitudes des habitants de la maison. Ainsi, le thermostat peut désormais analyser la présence ou non de personnes dans la pièce pour s’auto-paramétrer. Les ampoules apprennent également les habitudes pour pouvoir s’allumer aux heures habituelles en cas d’absence.

Les serviteurs virtuels

OK Google ! Dis-moi ci, dis-moi ça… Si Google a été le premier a inventé un assistant personnel avec son Home, Amazon (Echo), Sony (Xperia Agent) et Samsung (Smartthings) sont sur ses talons pour ce qui est de gérer les objets connectés. Son terminal permet de littéralement discuter avec sa maison. Streaming ou lecture de podcasts, contrôle du téléviseur par Chromecast, commande de certains objets connectés, le Home de Google est un véritable assistant virtuel. 


Une maison qui se construit toute seule en 8 minutes

Il s’agit d’un cube qui se déploie en 8 minutes, au bout desquelles le logement est prêt à habiter. Dans un premier temps, ces maisons pourraient être utilisées en logement de remplacement dans les zones touchées par des catastrophes naturelles. Rien n’empêche cependant d’imaginer que dans un futur plus ou moins proche ces maisons pourraient devenir la norme. Bien sûr, il faudra que la réglementation d’urbanisme s’y adapte, et ce n’est pas pour demain, mais ce pourrait être un outil cohérent pour atteindre les objectifs de la loi Grenelle II de densification des zones urbanisées et de limitation de la consommation d’espaces naturels.

Le BBC, la norme minimum de confort

En 2017, la norme RT 2012, dite BBC (bâtiment basse consommation), régit les règles de construction des nouveaux bâtiments. Cette norme permet d’atteindre un niveau de consommation énergétique inférieur à 50 kWh/m² par an, grâce à l’optimisation de l’exposition, de l’isolation, de l’étanchéité et de la ventilation. Mais ce n’est pas fini, la norme RT 2020, qui entrera en vigueur dès 2018, amènera à construire uniquement des bâtiments à énergie positive. Fini le gaspillage d’énergie, la maison devra produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme, tout en garantissant un confort identique, voire meilleur. De quoi entrer de plain-pied dans la maison du futur !

Potrait
Rédigé avec par Justine - Rédactrice

Sur le même thème

Avis clients

Foncia Transaction - Limouzy St Pierre Saint-Pierre-la-Mer

PARFAIT en tous points : gentillesse, professionnalisme, réactivité, conseil...
Nous étions en relation depuis quelques temps pour trouver une résidence sur...

Foncia Transaction - Perpignan Vallespir Perpignan

Très bonne relation !
Bonne relation avec le conseiller. Nous avons été bien conseillés pour la...

Vousfinancer Montrouge

Expérience très positive. On m'a apporté une aide plus que précieuse !
Au-delà de l'aspect purement pratique et de la recherche d'un taux...
Quelques sociétés sur immodvisor :
Aaa Actions Associées Assurances Sarl VinayCarine Carrue Réseau Bonne Etoile Tassin-la-Demi-LuneGuy Hoquet Avignon AvignonAgence Cabanis Sanary-sur-MerCentury 21 Cormeilles-en-ParisisGestion De Patrimoine - Ega Saint-Cyr-au-Mont-d'OrDeelo Piscines Sainte-HermineNexity Bordeaux Cauderan BordeauxCitya Gessy Verne DijonFinance Consultants Clayes-sous-BoisCollection Maisons Bois TrembladeLe Paradis De La Piscine Thor