Menu

Immobilier et investissement : comment commencer ?

Article du 08/11/2017

De nos jours, nombreux sont les gens qui se lancent dans l’investissement en immobilier. C’est un secteur d’activité qui attire de plus en plus d’adeptes. Toutefois, avant de s’y lancer, il faut délimiter ses objectifs : pour un rendement ou pour une résidence secondaire.

Investissement immobilier

Investissement dans l’immobilier : petit ou gros budget ?

Un investissement, qu’il soit immobilier ou non, peut toujours débuter avec un petit budget. Il est ainsi possible, pour un premier investissement, d’acquérir une simple place de parking, un garage, ou même une chambre dans une résidence étudiante, en fonction du budget. Par exemple, avec un budget assez modéré, il peut être fait l’acquisition d’une chambre de 9m2. Pour les parkings, il faut se mettre au courant des critères qui régissent la circulation et l’aménagement de la ville.

Si, à l’inverse, l’investisseur dispose d’un budget important, associé à un impôt sur le revenu élevé, il peut être intéressant pour lui d’investir dans un secteur sauvegardé et de réaliser des travaux de restauration sur un immeuble ancien. Ces investissements dits « Loi Malraux » permettent la défiscalisation ou la réduction des impôts à hauteur de 30 % pour des travaux soumis à un plan de sauvegarde et de mise en valeur, 22 % s’ils sont déclarés d’utilité publique ou soumis à un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine, avec un maximum de 400 000 euros de travaux sur 4 ans. Ces travaux ouvrent droit à une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 30 000 euros.

L’investisseur qui débute peut aussi, plus simplement, acquérir un logement neuf meublé dans une résidence de services de type EHPAD, résidence étudiante ou résidence touristique. Il n’aura pas à s’inquiéter de la gestion du bien et sera assuré de voir les loyers rentrer régulièrement.

S’investir dans l’immobilier : but et objectif de rentabilité

En termes de rentabilité, l’investissement dans du locatif ancien est une option intéressante. Il s’agit d’acheter un bien ancien, d’y réaliser les travaux nécessaires pour lui donner tout l’attrait du neuf en conservant le cachet de l’ancien, avant de le mettre en location. Cet investissement est particulièrement rentable, comparé à un investissement dans du neuf, à condition que l’investisseur y réalise lui-même les travaux de rénovation. Une rentabilité de 5 % pourrait être facilement obtenue. En un mot, s’investir dans le locatif ancien génère un bon rendement avec une fiscalité avantageuse. Mais, il implique aussi des charges assez importantes avec une possibilité de moins-value.

Pour ceux qui débutent dans le domaine, l’immobilier géré s’avère la meilleure alternative. Cet investissement concerne surtout les résidences étudiantes ou les établissements qui hébergent les personnes âgées capables de vivre seules. Ce type d’investissement est d’autant plus intéressant que l’acquéreur bénéficie d’une réduction d’impôt de 11 % du prix du bien hors taxe sur 9 ans. La contrepartie est de louer le bien pendant 9 ans, ce qui immobilise l’argent pendant toute cette durée. Nonobstant, l’immobilier géré occasionne de bons rendements avec peu d’exigence au niveau de la gestion.

Les moyens pour financer un investissement dans l’immobilier

Pour améliorer la rentabilité de son bien immobilier locatif, il est important d’utiliser l’effet de levier du crédit. Ainsi, si le bien est acquis pour les deux tiers à crédit, la rentabilité nette d’impôt pourra être quasi doublée. L’ANIL met à disposition un outil de calcul de la rentabilité de l’investissement locatif tenant compte de tous les paramètres. Il est judicieux de l’utiliser avant toute décision, y compris le choix du lieu de l’investissement.

Avant de réaliser son investissement, il faut savoir que les banques accordent des prêts plus intéressants aux gens qui vont devenir propriétaires de leur résidence principale qu’aux investisseurs. Il faut dire que les particuliers qui veulent acquérir une résidence principale enchérissent souvent leur chiffre d’affaires en contractant les assurances sur le prêt, sur l’habitation, etc. Néanmoins, les banques peuvent octroyer les mêmes financements aux investisseurs dans le cas où ils ont déjà investi dans une résidence principale. Dans ce cas, il sera judicieux de contacter sa propre banque.

Pour se lancer, il est conseillé de venir s’inquiéter de l’e-réputation des professionnels de l’immobilier avec lesquels vous allez travailler. Lire les avis clients sur Immodvisor.com permet de savoir comment ils travaillent avec leurs clients, cela évite de faire des erreurs.

Potrait
Rédigé avec par Justine - Rédactrice

Sur le même thème

Métiers

Avis clients

Foncia Transaction - Ivry Ivry-sur-Seine

Professionnel, compétent et à l'écoute : je recommande Alex ASTOURIAN !!
De l'estimation de mon appartement à la vente de celui-ci, M. Alex A a fourni...

Foncia Transaction Paris - 11ème Voltaire Paris

Bon déroulement dans l'ensemble
"J'ai été satisfaite de la prestation de l'agence et de Madame T qui s'est...

Proximmo Ploërmel

Du sérieux, de l’écoute. Affaire conclue!
1- Une annonce qui attire notre attention bien que nous avions peu de temps. ...
Quelques sociétés sur immodvisor :
Efficity - Marie Ponsin Saint-NazaireCentury 21 Fly Immo Carbonne CarbonneMtd Finance ParisBc2E-Gesbert Xavier OrvilliersArthur Bonnet | Les Sables D'olonne Château-d'OlonneCgp Consultant Saint-Fargeau-PonthierryPoisson Saint-BerthevinPatrimoine 17 - Century 21 ParisConsulteam Friteau Patrimoine LavalAquabreizh TheixMaison Familiale Ville-du-BoisLes Maisons Francois Leon Landerneau